Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




5 - A fleur de peau


Les yeux d'un enfant

(Poème tiré d'un édito d'Henri CARO)

Un jour ou deux jours, qu'importe,
Car déjà, il vit sa vie,
Et il sait ouvrir la porte
Du monde qui le convie.

Même s'il est en sommeil,
Ses mimiques nous amusent:
Langage avant le réveil,
Que ses doux rêves diffusent.

Le beau regard d'un enfant,
Posé sur ces deux parents,
Sur leur amour triomphant,
Peut les rendre différents.

Du monde nous vient la peur.
Nous sommes vieux avant l'âge;
Travail, revenu, ... stupeur !
Maux du racisme, ... tapage !

Quand l'enfant ouvre les yeux,
En clamant à qui sait lire,
Messages d'avenir bleu?
Puisons dans sa tirelire.

Son futur à la couleur
De l'amour, de la tendresse,
Du partage avec chaleur,
Et du don de ses caresses.

Le couple, en donnant la vie,
Donne au monde un peu plus d'âme !
Enfant, donnes ton regard
Pour comprendre, sans les fards,
Cette vie que tu acclames,
Que nous avons poursuivie.

Donnes tes bras pour embrasser,
Au si joyeux jour de leur fête,
Toutes les mamans harassées:
Qu'elles soient toutes satisfaites !