Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




5 - A fleur de peau


Stress

Ne jouons pas les innocents;
Le stress, nous le connaissons bien :
Le "complice" du mauvais sang,
Le mauvais génie microbien !

C'est, tapi au fond de nous-mêmes,
Se nourrissant et grandissant
Des difficultés quotidiennes,
Des voisins souvent trop bruyants,
Du travail trop envahissant,
Ou que l'on cherche sans espoir,
A droite, à gauche, matin et soir.
Nous voulons fermer nos persiennes,
Certain que personne nous aime.

Un rien, un choc émotionnel...
Et, dans la gorge, c'est "la boule".
Combien est "noir" le "noir" tunnel,
La vie, le monde, tout s'écroule.

Mais le stress a double visage:
Docteur Jekyll et Monsieur Hyde.
Si, sauvage, il fait des ravages,
Dirigé, il rend intrépide.

Il devient formidable allié,
Stimulant, créatif et gai.
L'homme a la force du bélier,
Fini, d'être triste, aux aguets.

Choisissons de toujours lutter,
Pour que notre stress mobilise
L'énergie, pour exécuter
Des exploits qui nous catalysent.

Il faut que le stress soit tremplin,
Pour une nouvelle aventure,
Pour y verser notre trop plein,
Sans craindre une déconfiture !

Stressés, prenons-nous en charge !
Jetons les choses inutiles,
Créons des temps de repos larges,
Ne soyons pas toujours docile.