Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




4 - A la source des psaumes


Jour de Sabbat

Psaume 92 ( 91) - Livre Quatrième

Qu'il est bon de fêter le Seigneur, en chantant !
D'annoncer, dès le matin, Ta fidélité,
Semence souhaitant notre fertilité,
Cithare et harpe portant nos cœurs palpitants.

Devant les œuvres de Tes mains, je crie de joie,
Même si tes grands desseins sont insondables !.
L'homme borné, de comprendre, est incapable,
Des malfaisants nombreux, risque d'être la proie.

Mais Toi, Tu es pour toujours le Seigneur, là haut !
Dispersant les mauvais et tous les ennemis.
Tu relèves mon front, mais je reste soumis.
Baign√© d'huile fra√ģche, j'√©carte les fl√©aux.

Tous les justes fleurissent comme des palmiers.
Ils croissent comme les grands cèdres du Liban.
Sur le parvis de Dieu, un immense ruban
Est ainsi dessiné; il faut que vous l'aimiez.