Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




7 - Ballades en Quercy


Souillac

D'est en ouest, le plateau du Quercy est coupé
Par deux vallées magnifiques et sinueuses.
Au sud, sur le Lot, Cahors "la belle" est campée,
Au Nord, la Dordogne, de Souillac est "porteuse".

Souillac est bien un vrai carrefour stratégique !
Vers l'ouest, le P√©rigord, ch√Ęteaux et pr√©histoire
A l'Est, le secteur Lotois le plus touristique;
Rocamadour, Padirac, ...sont cites notoires.

Le temps construit l'histoire et nous la fait conna√ģtre.
Géraud, comte et abbé d'Aurillac, établit
Avant l'an mil, un monastère ou des "ancêtres"
Se faisaient Bénédictins, chantant les complies.

Cette abbaye engendra, petit à petit,
La ville et au douzième siècle, l'église,
Le plus beau des monuments souillagais b√Ęti,
Qui, avec Cahors ou Périgeux, rivalise.

Le proph√®te Isa√Įe, "vit" sur le bas relief,
Comme le triptyque: Saint Pierre, Saint Beno√ģt,
La légende de Théophile ou bien la nef
ou les lignes limpides, vers le ciel, se "noient".

Voici le beffroi, derrière la Mairie,
Puis quelques traces du chemin de Compostelle,
Sculptures: b√Ęton, coquille, gourde!... "frairies "!
Et diverses places qui sont riches dentelles.

Comme partout, dans cette terre Quercynoise,
La guerre de Cent ans, la réforme, ont fait mal !
Ce temps est loin maintenant : la ville pavoise,
Commerce et tourisme, vont fort en général.

Loin également le temps des belles gabarres,
Descendant le fleuve, chargée de marchandises.
Le temps efface des choses qui se font rares !
Souvenirs pour vieux Souillagais qui poétisent.

Souillac est aussi la ville de l'Automate,
Son musée en fait le centre national.
Scènes mimées ou robots jouant des sonates,
Sont montrés, restaurés, de façon magistrale.