Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




7 - Ballades en Quercy


Rocamadour II

" II " car Le Poémier No2 - " Des mots pour dire ", Page 17 présente un autre Rocamadour.

De vastes étendues pierreuses, ondulant
A perte de vue, un sol calcaire absorbant
Comme une éponge, les nombreuses eaux de pluie,
C'est Rocamadour, qui sous la lune reluit.

Des rochers "à vif", d'un paysage insolite,
Une rivière presque sèche, qui palpite
Au fond d'un étonnant canyon, sous le soleil,
Offrant un décor royal qui nous émerveille.

Et là, suspendu, cramponné à la falaise,
Et faisant partie d'elle, comme une cimaise,
Voilà Rocamadour, village médiéval,
Son "flot" de sanctuaires, là fait sans rival.

Deuxième site de France, ville accueillante;
Touristes et pèlerins, de façon constante,
Viennent admirer ces lieux, nobles et mystiques,
La légende évoquant même les temps antiques !

Ces légendes, transmises de bouche à oreille,
Disent que Saint Amadour... Zachée... c'est pareil !
Ce temps ou vécu le Christ est bien loin de nous,
Et pourtant, des pèlerins, montent à genoux !

Montent ce grand escalier, deux cent seize marches,
Ou, de portes en portes, passent sous les arches,
Pour arriver enfin, aux places des chapelles,
Aux pierres travaillées, comme fines dentelles.

Après Saint Louis, Philippe Le Bel ou Louis Seize,
Ce lieu, vit toute l'Europe sur ces falaises,
Car étape, sur la route de Compostelle;
Tous pour prier la Vierge noire, a ses autels.

Des chapelles "Notre Dame" ou" Saint Michel",
De la Basilique Saint Sauveur, tout appelle
Au recueillement, ou bien à l'admiration,
Face à ces audacieuses élévations.

Un chemin de croix ombrag√©, monte au Ch√Ęteau.
De station en station, souffle un peu en étau,
Grottes du Sépulcre, de la Nativité,
Croix de Jérusalem..., quelle belle montée !

De l'Hospitalet, ou des remparts du ch√Ęteau,
Un panorama grandiose s'offre en cadeau:
La Cité religieuse, le village en "long",
Et sur l'Alzou, la tour du moulin et le pont.

Rocamadour a bien d'autres curiosités:
Son Musée de cire, Roland le Preux raconté,
Certaines maisons ou des portes fortifiées,
Et son Musée d'art sacré, Poulenc glorifié.

Une Grotte préhistorique, "des Merveilles"
Montre ses concrétions, a l'abri du soleil,
Beau travail de l'eau pendant des milliers d'années
Comme les peintures des hommes, dessinées.

Il faut également faire un saut dans "l'espace",
Au" Rocher des aigles" voir le vol des rapaces.
Spectacle exceptionnel des grands vautours planant
Ou aigles péchant la truite en vociférant.

Reste la promenade à la Forêt des Singes,
Macaques de Barbarie qui "tirent nos linges".
Ici les animaux vivent en liberté,
Nous observant avec "douce" curiosité.