Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




13 - Cailloux de la route


L'or des moissons

Voici la chaleur de juillet dans nos campagnes.
Les champs dorés sont le signal de la moisson.
Les moissonneuses vont relancer leur chanson,
Pour un travail, qui parfois s'apparente au bagne.

Le bruit des machines résonne, tard le soir.
Il faut récolter le fruit d'une année d'effort,
Les granges devenant d'immenses coffres-forts.
La crainte de l'orage interdit de s'asseoir.

Sans s'arrêter, les engins parcourent les champs.
Le chapeau sur la tête, les hommes transpirent ;
On apporte des boissons afin qu'ils respirent…
Puis, tout repart, rapidement…le blé attend !

Blé…, céréale la plus cultivée au monde,
Sait nous donner ce bon pain que l'on trouve encore !
Nourriture saine, don du ciel pour nos corps,
Tirée par les hommes de la terre féconde.

L'époque n'est plus à la faux et au fléau !
La machine coupe, bat, nettoie, ces tiges blondes,
Fabrique ces grosses balles de paille, rondes
Qui serviront de nourriture aux animaux.