Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




16 - Chemins de croix


12eme station - Jésus meurt sur la croix

Les centres nerveux des mains,
Restent en contact avec les clous,
Auxquels le corps est suspendu, à rendre fou !
Comme une corde à violon tendue... c'est inhumain !
Ce corps vibre à chaque secousse,
Chaque mouvement réveille les douleurs horribles,
Ses bras se raidissent, Mon Dieu, c'est terrible...
Les doigts s'incurvent en crochets et
à sa bouche coule une mousse.

C'est l'asphyxie... les poumons
ne peuvent plus se vider.
Quel atroce mal doit marteler son crâne.
Il va mourir... le monde le condamne.
Mais ses yeux encore, vont nous regarder.
Trois heures... c'est long ! ...,
mais mourez donc Mon Dieu !
Il va parler :"Mère voici ton fils",
"Jean, voici ta Mère"
Puis: "Tout est consommé "... était-il amère ?
Encore :" Père, je remets Mon Âme
entre des mains"... A Dieu.

0 Seigneur, Tu es mort quant et comme
Tu l'as voulu !
Ton labeur est fini... tout est accompli.
Accorde-nous la joie, des portes du Paradis,
Lorsque, à notre mort, nous serons Tes élus.