Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




16 - Chemins de croix


1ère station - Jésus est condamné à mort

Pilate venait de dire à la foule :
"Que dois-je donc faire de Jésus qu'on appelle Christ ?"
Même si certains étaient tristes,
Tous, comme fait dans un même moule
Répondirent : "Qu'il soit crucifié ! "
Pourtant, les fouets avaient tracé des sillons
Qui, ajoutés à la couronne et ses aiguillons,
Montraient le sang de ce corps tuméfié.

Pilate, étonné, ressent quelque pitié !
Mais la populace, assoiffée de sang,
Poussée par des chefs fanatiques et menaçants,
Réclame la mort, tels des émeutiers.
"Si tu l'absous, tu n'es plus l'ami de César"
Alors, leur rel√Ęchant Barabbas, le voleur,
Prenant de l'eau, il se lava les mains ... l√Ęcheur !
…Sans même un autre regard !

Trahi, condamné et torturé
Au terme d'un procès injuste,
Jésus, comme on abat un arbuste,
Reste l'agneau docile, que l'on va pleurer !
La vie de tout homme sur terre,
N'est-elle pas un chemin de croix ?
Sans être attachés au bois,
Ne sommes nous pas des condamnés à mort, sursitaire ?

0 Seigneur, tu nous as tous entendu.
Ne sommes-nous pas ceux qui criaient fort :
"Crucifie-le ! A mort "
Alors que tu avais les bras vers nous tendus !