Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




11 - Entre ciel et terre


Gout à vivre

Comme sans sel, tout devient fade,
Sans goût à vivre...plus d'espoir,
Dès le matin on broie du noir !
C'est le temps de la dérobade.

On a, ou on a pas ce goût !
Il n'y a plus rien à en dire;
On a faim, soif et des désirs;
Pour vivre, on tire le verrou.

C'est une vraie sortie de "soi",
Un élan, vers un devenir,
Craintes et peurs sont à bannir,
C'est l'avenir que l'on perçoit.

La capacité d'entreprendre,
Réveille en nous, des dons cachés.
Tous ces arts qu'il faut rechercher;
Sons, couleurs, formes à comprendre.

Il faut inventer l'avenir,
Ne pas rouler en marche arrière,
Car la vie est une croisière,
Et nous sommes notre navire.

Vive la jeunesse d'esprit
Qui est présente à tous les âges!
Et pourquoi rester toujours sage,
Sans pour cela, être compris.

Si le corps est diminué,
Il reste l'espoir étonnant,
De vivre avec son "contenant",
Sans chercher à nous situer.

Il faut savoir garder l'amour.
Ce sel du goût à vivre est riche;
En pardonnant à ceux qui trichent,
On voit le temps avec humour.