Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




11 - Entre ciel et terre


Ouvrir les yeux

On ne sait jamais ce qu'il faut dire,
On ne sait jamais ce qu'il faut faire,
On ne peut, à tout le monde, plaire,
On ne peut empêcher de médire.

Le monde est éclaté en morceaux,
Vraiment difficile à recoller,
Et, nous sommes tous déboussolés...
De tous ses stupides soubresauts.

Des drames, guerres ou génocides,
Le sang, arrose la terre aride,
Sous un rideau de larmes d'enfants.

Qui pourra enfin, ouvrir les yeux,
Appelant au son de l'olifant,
Ceux qui ignorent ces malheureux ?