Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




11 - Entre ciel et terre


Une vie

Si l'on comptait le temps qui passe,
Bien longues sembleraient nos vies,
Avec rêves inassouvis,
Bien cachés sous nos carapaces !

Il ne faut pas se cramponner,
Aux aiguilles des horlogers,
Elles ne peuvent rien abroger
Aux années qui nous sont données.

Laissons les jours suivre les jours,
C'est le même rythme toujours,
Qui palpite pour tous les hommes.

On naît, on vit puis vient la mort,
Fin d'une course sans remords,
Bien souvent... sans ultimatum.