Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




11 - Entre ciel et terre


Pluie

Il pleut encore, c'est banal,
Et l'eau coule dans le canal.
Le lourd ciel gris nous enveloppe,
Sur les péniches, l'on écope.

La ville est encore endormie
Ignorant les intempéries.
Les camions de voirie s'activent,
C'est le jour de grande lessive.

Aux bords des trottoirs, les voitures,
Immobiles, font "devantures",
Avant que tournent leurs chevaux,
Pour quitter tous ces caniveaux.

Petit à petit, les façades
S'allument et chassent le "fade".
Ces signes de vie s'accélèrent...
Le monde bouge sur la terre.

Les bistrots installent leurs tables,
Les enfants portent leur cartable.
Les rues se "couvrent" de voitures,
Pour le travail ou l'aventure.

Les bus chargent leur "cargaison",
Importante en cette saison.
Enfin, c'est la ville qui s'éveille
Et qui rêve enfin de soleil.