Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




20 - Entre les rives


SINAĂŹ

Grand désert jalonné d'oasis,
De monastères, de forteresses,
Bordé de plages enchanteresses,
Circuit découvert avec délice.

Au cœur du désert, pays lunaire,
Le Sinaï nous offre un monastère,
Sainte Catherine, "pied Ă  terre",
De vingt cinq bons moines solitaires.

Mais les touristes veulent autre chose !
DĂ©serter Suez et la mer rouge.
Il faut s'enfoncer… plus rien ne bouge…!,
Seul, le mont biblique se repose !

DĂ©sert oĂą "surnage" les cailloux;
Puis l'on passe l'oasis Feiran,
Avec ses grands palmiers verdoyants,
Ses tamaris, ses acacias fous !

Sainte Catherine a son village…!
Bungalows de pierres… inachevés,
Vent brûlant la peau dès l'arrivée,
Sur cette terre ocrée et sans âge.

L'ascension du Mont dure trois heures !
Le lever du soleil est au bout.
Vision, au-delà des mots… debout !
Montagnes offertes pour le cœur !

Pour se découper à l'infini,
Ombres chinoises, gâteaux bien ronds,
Rosis par l'astre couvrant leur front,
Réveil d'un vent frais… terre bénie.

La descente par trois mille marches…
Sous un ciel qui devient bleu foncé,
Nous ramène au lieu de sainteté,
Foulé par Moïse… patriarche !

Ce retour aux sources de la foi,
La Sainte montagne, don de Dieu,
Où Moïse entraîna les hébreux,
Terre promise, but mystérieux… !

Nous quittons ces montagnes sacrées,
Pour les plages et la mer profonde.
Les musulmanes sont pudibondes,
Et vont se baigner tout habillée.