Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




20 - Entre les rives


Deux vieux

Deux vieux marchaient dans le silence,
Sous les arbres d'un petit bois,
Se souvenant des "autrefois"…
Ou chaque instant était "présence".

Sur ce chemin, des fleurs sauvages,
Plaçaient leurs taches de couleurs,
Redonnant un peu de chaleur,
A leur corps qui n'avait plus d'âge.

Une canne les soutenait,
Dans cette ultime promenade,
Qui se voulait, courte croisade,
Pour un destin, que l'on connaît.

Dans les arbres et leurs feuillages,
Des oiseaux se faisaient entendre;
Comme de la joie a revendre,
Pour que la vie tourne ses pages.

A l'automne d'une existence,
Après un tour sur notre monde,
Sur cette terre, que l'on dit ronde,
Il faut partir sans réticence.

Ce que nos mains ont du semer,
D'autres viendront le récolter,
Idées, rêves… a méditer,
Ou, grands projets a animer.