Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




1 - Graines de sénevé


Oiseau, reprend ton vol

Deux grands oiseaux dans l'azur, montent
Deux goélands, aile contre aile,
S'en vont de compagnie, dans le ciel.
Les histoires qu'ils se racontent
Soyons en persuadés, sont belles,
Allant, purs et gais, à l'essentiel.

C'est avec nostalgie malgré tout .
Qu'ils quittent cette terre ingrate
Et pourtant, si chaude, par endroit...
Ou les hommes se mettent à genoux,
Ne restent pas comme Ponce Pilate.
Se laissant remuer par leur Foi.

Devons nous philosopher pour Dieu ?
Postulat et mathématiques.
Sont dépassés à l'heure actuelle,
Point n'est besoin d'être trop sérieux,
Pour que nos vies soient véridiques,
Totales et non seulement ponctuelles.

Avec ces vers, on pourrait dire
Que tout cela n'est que pauvres mots.
Ce n'est pas vrai: un coeur s'exprime.
Cela aurait pu être pire,
Qu'importe si cela parait sot
D'ouvrir son coeur, a coups de rimes.

Le vie d'un couple est magnifique.
Si l'accord n'est pas toujours parfait,
Cela n'a guère d'importance.
Car l'équation, non algébrique,
Résolue par ce que l'amour fait,
Comble ceux qui s'aiment, d'espérance.