Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




17 - Horizon, poèmes et chansons


Ciel jaune

Les derniers puissants rayons du soleil,
Sur le seul plus grand théâtre du monde,
Plantant un décor qui nous émerveille,
Nous procurant des âmes vagabondes.

Les tours de pierres, même les "tours-arbres",
Se détachent tels des ombres chinoises,
D'une chaleur, très lointaine du marbre,
Semblant danser une valse viennoise.

Et, nous aussi, au ballet de la vie,
Nous avons tous un grand rôle à jouer,
Réalité ou rêves poursuivis,
L'écheveau est toujours à dénouer.

Danseurs, ballerines des temps modernes,
N'oublions pas nos racines profondes,
Afin quelles nous servent de lanternes,
Pour, sur notre terre, faire une ronde

Est-ce le fait de se donner la main,
A travers ces frontières qui vont s'ouvrir
Pourra un jour donner la paix demain,
Évitant à tant de gens de mourir…?

L'espoir est-il au bout de ces chemins,
Entourés de fils de fer barbelés,
Triste paysage pour ces gamins ;
Comment pourront-ils êtres consolés ?

La nature doit reprendre ses droits,
Ce sont des lois tracées dans notre ciel,
Le soleil, la pluie, le vent ou le froid,
A la vie du monde, sont essentiels.