Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




6 - L'autre coté


Monde en marche

Comme prophétisait un poète ancien,
Il faut élargir l'espace de notre tente,
Allonger les cordages, éviter les fentes,
Renforcer les piquets, accueillir ce qui vient
Car notre descendance va bientôt éclater
Au sud, au Nord, dans toutes les directions,
Comme une grosse marmite en ébullition.
Partout, elle ira, avec Foi, s'acclimater.
Comme les abeilles poussées par les grands vents,
Vont puiser l'étonnant nectar des fleurs des champs,
Le troupeau des enfants du monde, va, marchant,
Travaillant, construisant, semant, toujours fervent.
Regardant les étoiles, mais les pieds sur terre,
Et, comme disait Confucius, dans sa sagesse:
"Mieux vaut allumer une bougie, sans déesse,
"Que de mendier l'obscurité d'un monastère"
Peuple, déchirez le voile, s'il existait
Encore devant vos yeux, rejetez l'angoisse,
Et faites en sorte que vos familles croissent,
C'est bien votre futur, a vous, qui vient, qui naît.
Ce n'est plus le moment de glisser dans les rêves,
Le vieux temps d'Abraham est bien loin maintenant.
Du haut des clochers, des temples, carillonnants,
Résonne un appel pour une nouvelle sève.
Une aube toujours neuve est prête a se lever,
Pour les hommes et les femmes, des jours a naître.
Il faut croire à la route, ou l'on peut être maître,
Et des montagnes que la Foi peut soulever.