Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




10 - Parvis du temple


Ressurection

Voilà un mot qui sonne clairement,
Comme un vrai coup de trompette joyeuse,
Sous les voûtes d'une Eglise porteuse,
Qui chante sa Foi, librement.

Résurrection, mot qui nous réjouit !
Qu'on sache le prononcer ou l'entendre,
Même si l'on ne sait pas bien comprendre
Ce qui doit se trouver, derrière, enfoui.

Suite à la mort, physique ou léthargique,
Des esprits, des cœurs et bien sur des corps
Succède la Vie qui quitte le port,
Triomphant de ce qui n'est pas magique...

On ne peut rester neutre à ces mots,
A moins d'être mort intérieurement,
Insensible aux signes de vie, sarments
De notre futur... aux derniers Rameaux.

"Il a triomphé de la mort"... paroles !
"Mort où est ta victoire"... autres paroles !
"Il vit et il crut"... cela nous console,
Comme les apôtres, tout nous affole !

Perplexes, restent tous les indécis !
"Et si c'était vrai" pense l'incroyant ? ,
Avec ses doutes, mais les yeux brillants,
Désolé de ne croire ces récits.

Et pourtant, le Christ est ressuscité !
Ouvrant à l'homme, horizons nouveaux,
Pour dépasser le seuil de son enclos,
A l'autre monde d'espoir, invité.