Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




10 - Parvis du temple


Noël à Jerusalem

Vingt quatre Décembre, faites silence!
Regardez, écoutez !...Jérusalem
Vient de s'allumer, comme un diadème,
Posé sur un monde en convalescence.

Cette ville, aux couleurs de miel, frissonne
De mille lumières tremblées, espoir
D'un réveil, après la tombée du soir,
D'êtres, qui, par milliers, d'amour résonnent.

Evénement... lorsque juifs et chrétiens,
Se retrouvent, heureux en même temps;
"Fête des Lumières" pour non "errants",
Ou Nativité du Nazaréen.

Il y a longtemps, plus de deux mille ans !
Grecs et Syriens ont tous été chassés,
Le Temple, nettoyé, débarrassé,
Pour avoir un nouveau soleil levant.

Jérusalem, ville trois fois sainte;
Des hommes qui lancent avec ferveur
Une vibrante prière du coeur,
Unique, vers Celui qui est force sainte.

Les chrétiens à genoux, les juifs debout,
Les musulmans prosternés sur la terre,
Attitudes, religions, trois mystères,
Mondes séparés par tant de tabous.

Unis pourtant dans la même supplique,
Au-dessus de toutes les différences,
Appellent la Paix de la Providence,
Chrétienne, musulmane, judaïque.

Que cette ville protégée des Cieux,
Sache toujours passer sur l'autre rive !
"Bien heureux ceux par qui la Paix arrive,
Car ils seront appelés fils de Dieu"