Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




14 - Portes ouvertes


Tout est vie !

Le créateur a été généreux !
La vie est vraiment présente partout.
Dès le petit matin d'un temps pluvieux,
Les feuilles font toilette et se secouent.

L'air qui monte de la vallée est frais,
Mais bientôt le soleil apparaîtra,
Toujours à la même heure au mois de mai,
En habit de lumière et d'apparat.

Toutes les fleurs ouvriront leur corolle,
Abondance de taches de couleurs,
Semblant toutes parées d'une auréole,
Comme pour mieux libérer leurs odeurs.

Les insectes, désertent leurs abris,
Partant à la chasse de nourriture.
De très près, le sol devient manuscrit,
Où toute une vie tente l'aventure.

Les fourmis courent déjà en tout sens.
Le ver de terre, rampe dans les herbes,
Les escargots bavent en impudence,
Les sauterelles font des bonds superbes.

L'heure avance, la rosée s'évapore,
Mouches, moustiques commencent leurs rondes.
Un lézard gris, du puits suivant le bord,
Hésite avant de découvrir son monde.

Des oiseaux s'élancent sur fond d'azur,
Pendant que sur l'écorce du prunier,
Un beau pivert, martèle à toute allure,
Bruyant comme un travail de chaudronnier.

Une coccinelle, sur un parterre,
Vole avec l'abeille, pour sa pitance.
Des papillons, tels des hélicoptères,
Dansent en toute inconsistance.

Depuis longtemps, conduits par la patronne,
Les moutons sont passés, allant au pré.
Un gros tracteur dans le lointain ronronne,
Parcourant les champs, pour les "éventrer".

Voilà, à la campagne tout est dit.
La pluie, le soleil, le vent sont décors,
De cette nature qui est la vie,
Pour qu'en nous, humains, elle prenne corps !
r14p10r14p10b