Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




14 - Portes ouvertes


Calligraphie

(inspiré d'un article du Pèlerin Magasine)

Les ordinateurs sont devenus à la mode.
Petits ou grands, tous nos travaux passent par eux !
Le plaisir de l'écriture est aux antipodes.
Cet art ancien est réservé aux amoureux !

Née il y a six mille ans ; du Tigre à l'Euphrate,
Elle est indissociable de l'histoire humaine.
Elle devient calligraphie, lorsque l'art éclate,
Mariage du dessin, magiques spécimens.

Selon le Japon, elle est l'image du cœur...
Mieux encore, il est dit que l'écriture... c'est l'homme !
Témoin d'un instant de la vie de son auteur,
Moment de paix ; ... seule la chute d'une pomme ? …

C'est un moyen de pouvoir ralentir le temps.
Que de chemin parcouru, entre l'alphabet
De Mésopotamie, et le latin patent.
C'est vrai ... il ne pouvait pas se faire au rabais.

Le papyrus égyptien des roseaux du Nil,
Va enfin permettre l'invention du papier.
La circulation de tant de textes fertiles,
Va ouvrir la connaissance... sur les sentiers...

Les tous premiers caractères naissent en Chine,
Sur l'observation des empreintes d'animaux !
Des os, du jade, furent gravés, sans machine.
Vint le bronze, puis la poterie... au pinceau.

Bien plus tard, l'Empire romain, pris un calame,
Tige de roseau fendu, qu'employa Virgile,
Et bien d'autres auteurs ; gloire à ceux qui déclament !
Ce moyen d'écriture servit aux évangiles ...

Puis vinrent les styles : la gothique et l'antique.
Les grosses machines coupèrent le silence !
Les manuscrits restent aux actes juridiques !
Plumes d'oie, d'acier, firent bientôt pénitence.

r14p15