Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




3 - Rêves arrachés


Temps, travail, trêve

Le temps s'écoule,
Nuit et jour.
Nous sommes dans un moule,
Inutile de tourner autour.

Qui pourra nous en faire échapper ?
Il faudrait de l'indifférence drapée
Oublier nos engagements, nos devoirs,
Ouvrir les yeux, pour un peu mieux se voir.

Il faudrait croire, qu'autre chose existe,
Ecouter Dieu qui nous dit et redit:
Résiste, résiste; insiste, insiste,
Tout n'est pas interdit.

Faut-il être courageux
Ou se vêtir d'humilité,
Pour malgré tout, vouloir être heureux,
Ne pas se sentir déshérité ?

C'est si facile de se laisser aller,
Au travail, aux horaires,
Toujours en train de cavaler,
Toujours le même itinéraire.

On pourrait bien sur jouer la comédie,
Faire semblant d'être présent !
Du consciencieux, être parodie !
Mais, que cela serait pesant .

A quoi sert tout cela ?
A rien peut être... c'est triste.
Franchissons le pas vers l'au-delà
Tu l'as bien fait, oh Christ.

Mais Tu n'es pas assez, au goût du jour,
Pour facilement Te citer en référence.
Il faudrait revenir faire un "séjour"
Pour qu'enfin "ils" découvrent Ta présence.

Le monde adulte est loin de l'enfance !
Ce qui compte ici... c'est l'argent,
Pour acquérir, en abondance,
Un peu de tout... mais rien d'urgent.

J'ai peur qu'un jour, il soit trop tard.
Lorsqu'enfin j'aurai le temps,
Je n'aurai peut être plus le goût de l'art,
Plus le désir de jouir de ce nouveau printemps.

J'aurais tant aimé pourtant,
Sur les cordes de cette cithare,
Parcourir le monde en chantant.
Une flamme peut elle encore éclairer le phare ?

Courir, même dans sa tête,
Essayer d'entrer dans une ronde,
De tous pays, danser les fêtes,
Pour que nos vies résonnent au monde.

Partager avec ces frères, l'amitié, le riz,
Prier avec les mains de toutes religions,
Car partout est présent le Saint Esprit,
Il nous donne la vie, en toutes les régions.

Enfin dans la paix, des âmes et des corps,
Dans le silence des grands espaces,
Sans craindre la deuxième vie que l'on appelle mort
Ou la nature humaine se repose... mélange de toutes les races