Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




3 - Rêves arrachés


Se dire

Comme un oiseau lutte dans le vent,
Pour accomplir son vol gracieux,
Nous courbons l'échine lentement,
Suivant le chemin tracé par Dieu.

Le coeur n'est pas toujours en fête,
Mais nous en sommes souvent fautifs,
Jetons ce qui embourbe nos têtes
Et, restons du seul Seigneur, captifs.

Qu'importe les longues distances,
Laissons nos rêves courir,
S'ils emportent l'espérance:
Toute peine doit mourir.

Pour dire, les mots sont peu de chose,
Un simple regard les remplace,
Il suffit que parfois l'on ose,
Pour qu'enfin les barrières cassent.