Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




3 - Rêves arrachés


De bas en haut

La triste lassitude des longs jours perdus,
Que rien ne pourra jamais faire revenir,
Ne sont pas les annonces des jours à venir,
Qui vaudront bien mieux qu'une corde de pendu.

Allons, cessons de voir toujours en pessimiste.
Nous construisons chaque heure, le bonheur des jours;
Osons, avec confiance, quitter notre tour,
Devant nous sont des joies et longue en est la liste.

Bien sur, il faut marcher quelle que soit notre envie,
Mais si la côte est raide, en haut l'air est si pur,
Et la distance aidant, plus belle est la coupure
Qui sème de l'espoir au fond de notre vie.

Vois tu ce que je vois, de mon regard heureux
L'horloge de la terre tournera longtemps
Et nous pourrons la parcourir, tout en chantant,
Enfin libérés, en communion, tous les deux.