Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




8 - Sentiers de vie


Vol !

Choquante et curieuse impression,
De voir saccagée sa maison.
On cherche en vain une raison,
La tête subit des pressions.

On voudrait crier sa colère,
Mais on garde pour soi sa peine,
En chassant les idées malsaines,
Qui font que le coeur s'accélère.

On pense a ce qui est perdu;
Choses futiles, accessoires,
Ou souvenirs a ne plus voir...
Peut-être déjà revendus !.
On sait que tout est provisoire,
Terre ou l'on ne fait que passer,
Alors, pourquoi se tracasser
Et faire toutes ces histoires,

Parce que le coeur est fragile;
L'homme s'attache à trop de choses,
Se les faire voler, l'indispose,
Mais en parler, est inutile.