Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




8 - Sentiers de vie


Partir

Je voudrais bien partir
Sur les routes de France,
Pour enfin aboutir,
Avec une espérance.

Si possible éviter
De traverser les villes,
Beaucoup trop agitées,
ou la foule fourmille.

Leurs lumières m'aveuglent,
Dans leurs rues compliquées,
Ou les voitures beuglent
Près des passants traqués.

Je recherche un chemin
Tranquille et verdoyant,
Même sans lendemain,
Pour athées ou croyants.

Joie de pouvoir marcher,
Vers le soleil couchant,
Vers le prochain clocher,
Loin, tout au bout des champs.

Dormir dans une grange,
Ou l'odeur de la paille,
Forme un curieux mélange,
A celle du bétail.

Puis viendra le matin,
Aux perles de rosée
Posées sur le satin
Des fleurs divinisées.

Mais il faut repartir,
Pour tenir sa promesse,
Et enfin aboutir,
A la dernière messe.