Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




9 - Signes


Stèle de la Terre 3



TERRE
terre  
Entre chaque racine,
Comme des étamines,
Des poils de son pinceau
Restèrent en faisceau.
Deux bourgeons apparurent,
Pour brins d'herbes futurs,
Pousses sorties du sol.
Le Poète, pour symbole,
Donna le nom de TERRE,
A tout ce beau parterre.
Mais un phénomène étrange se produisit :
les poissons s'élançaient hors de l'eau
quand les oiseaux s'y précipitaient,
les racines des arbres se dressaient
vers le ciel, et les branches s'abaissaient
vers le sol… A peine ébauché,
c'était le monde à l'envers… !


AIR
air

HAUT - MONTER
haut - monter
Rien ne bougeait encore...
Manquait à ce décor,
Le souffle de Vie,
D'avenir... préavis !
Du profond de son Etre
L'AIR jaillit du Grand Maître.
D'un large mouvement,
Le Poète hardiment,
Dessina l'horizon,
Ligne de flottaison,
D'où surgirent deux signes,
Qui toujours nous dominent:
Le HAUT qui dit MONTER,
S'il vient nous visiter.


VOLER
voler

BAS - DESCENDRE
bas - descendre
Aussitôt, tout bougea:
Les nuages déjà,
Puis les poissons nagèrent,
Et les oiseaux volèrent...
Ou le BAS sans méandre
Qui signifie DESCENDRE,
Chute souvent tragique
D'aventures épiques.


VENT
vent
Voulant les disperser,
Au quatre Orients tracés,
Dans la voile du VENT,
Dés le soleil levant,
Lança, grand architecte,
Myriades d'insectes.
Ayant ainsi fixé à chacune de ses créatures
la place qui lui revenait dans l'Univers,
le Poète se reposa.