Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




18 - Sur les routes


Villes en vacances

Un calme règne sur la ville,
Les voitures ont disparu,
Etonnant silence des rues,
Heures magiques et tranquilles.

Un ciel bleu et quelques nuages,
Recouvrent les toits des maisons,
Où, pour se mettre au diapason,
Les volets fermés... les font "cages".

Et les moineaux, sur les pavés,
Peuvent picorer calmement,
Les autos passant rarement...
On dirait des "chemins privés".

Ici où là, un chat errant,
Dort d'un oeil, sur un seuil en pierre,
Du mur, où s'accroche le lierre,
Calme, sans un souffle de vent.

Sous les hauts platanes des quais,
Un couple âgé et distingué,
Traîne sa vie, bien fatigué,
Vers le vieux banc, près d'une haie.