Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




18 - Sur les routes


Le temps qui coule

J'ai dépassé d'un siècle, soixante dix ans !
Comme pour vous, le temps semble s'accélérer.
On voudrait bien pouvoir un peu tempérer.
L'étendre comme l'infini d'un océan.

Ce "temps" a une définition scientifique,
Mais pour nous, notion difficile à exprimer !
Printemps, été, automne, hiver... à supprimer !
Reste les mois, la semaine et le jour magique.

Nos ancêtres se "fixaient" à l'état du ciel,
Et nous à des horloges... qui n'existaient pas !
Mais le temps est celui qu'on trouve sous ses pas,
Ou que l'on retrouve... l'occuper est essentiel.

Selon nos Idées, nos envies et nos moyens !
Il faut oser... il y en a pour tous les goûts.
Il importe de rester honnête et debout,
Pour suivre sa route comme un bon citoyen.

Réfléchissant un peu, loin de tout égoïsme.
Le fait de ressentir cette fuite du temps,
Et le signe fort qu'il remplit pleinement,
A notre rythme, calmement... sans héroïsme