Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




18 - Sur les routes


Cris d'animaux

Une abeille bourdonne aux fleurs,
Et les lapins clapissent en cœur.
Le grillon résillonne aux champs,
L'aigle trompette dans le vent.

Le moineau, lui, pépie, chuchote
Pendant que les souris chicotent
L'alouette grisol(le), tire-lire
Ou turlutte sans déguerpir.

Le bouc chevrote ou bien béguète,
Le taureau mugit, grosse bête,
La vache meugle ou beugle au pré,
Le grand coq fier chante empourpré.

Le pigeon blanc et gris roucoule,
La pie jacasse après les poules,
Et la tourterelle gémit,
A la recherche de son amie.

Les poules gloussent et caquettent.
Au soir, les cigales craquettent.
Le cochon grogne à sa porte,
L'épervier piaille le vent l'emporte !

Dans la cour le dindon glougloute,
Le canard nasille, à l'écoute
En forêt, le renard glapit
Après le lièvre qui vagit.

Dans les prés, la caille margotte,
Le geai cajole en redingote.
Dans les collines, le cerf brame
Le corbeau croasse et déclame.

Le hibou huhule la nuit,
Le sangler grumelle, lui !
Chante au réveil le rossignol,
Quirite ou trille en cabriole !

Le perdreau cacabe, rappelle,
Pirouette et vous interpelle
Le merle siffle en babillant.
La sauterel(le) stridule au champ,

Dans l'arbre, le pivert piquasse,
Ou peupleute avec audace
Aux cris d'animaux, l'on goutte !
La nature en beauté écoute !