Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




12 - Voyages


Malte, coeur de la Méditerranée !

Entre l'Europe du Sud et l'Afrique Nord,
Bref, au coeur de la belle Méditerranée,
Malte, île à qui tant de cultures, ont donné
Une âme et son histoire... et un si beau décors !

Ulysse et Saint Paul, sur ses paisibles rivages,
Ont posé leurs pieds, à des époques diverses !
Le premier, retenu par Calypso... perverse,
Le second naufragé, mais le Christ en bagage !

La lumière avec ses reflets ocres et blancs,
Roule sur les prés brûlés, et les pierres jaunes.
La "globigerina"(*), cette poudre d'icônes,
Est couleur des chemins, des murs et monuments.

Jamais assez grande pour ignorer la mer,
Malte sait l'offrir, au bout de tous les chemins;
Promesse de fraîcheur, pour tous les lendemains,
Sur cette île s'étirant, bien avant Homère.

Des champs d'agraves, fleurs dressées, comme des cierges,
Aux pieds de tours carrés, montant toujours la garde,
Avec un orgueil sauvage, qui retarde,
Défense maintenant sans but pour les bergers.

Les lauriers blancs et roses, les bougainvillées,
Et les figuiers tordus sur des murs en terrasses,
Du paysage soulignant la carapace,
Courbes légères, par les vents "embroussaillées".

Malte épouse les élans des terres d'Afrique,
Et d'un Maghreb guère lointain, les sécheresses.
On voudrait se laisser aller à la paresse
Sous la brillance d'un olivier féerique.

Mais le repos sous le fort soleil, ne vient pas,
Le monde ancien réveille celui qui sommeille,
Trop de force, de puissance, sont là et veillent.
Le passé n'accepte pas d'entendre son glas.

Malgré ses plages, ses "Trattoria " animées,
Ses vins capiteux, sa très neuve République
Qui se veut surtout tolérante et dynamique
Des "Chevaliers", l'île est restée leur renommée.

Il y eut pourtant les Grecs, les Phéniciens,
Carthaginois, Romains, puis Normands de Sicile,
Espagnols, Arabes...mais pauvre resta l'île !
L'ordre devait défendre l'Occident chrétien !

Arrivant d'Europe, les Chevaliers de Malte,
Avec famille et serviteurs... sans retard,
Transformèrent "ce caillou" en Å“uvre d'art,
Siècles d'efforts, que palais, églises exaltent.

Vestiges de la seconde guerre mondiale,
...Indépendance et... les traditions britanniques !
L'arabe et l'italien, pour cette république,
Vont se mêler dans son idiome national.

Il faut prendre son temps pour visiter.
Les fervents des monuments trouvent leur bonheur,
Palais, façades baroques sous la chaleur,
Murs et grilles ouvragés sont curiosités.

Cathédrale Saint Jean aux multiples couleurs,
Offrant sculptures, tableaux, dans chaque chapelle,
Ou dorment les Chevaliers... le marbre étincelle !
C'est La Valette qui dévoile ses splendeurs.

A quelques pas, la Casa Rocca Piccola,
Meubles italiens, anglais, ou tableaux magnifiques,
Débouche sur des cours et jardins féeriques;
C'est l'authentique beauté dans tous ses éclats.

Pour apprécier, il faudra revenir à Malte:
Les lents pas des ânes sur les petites îles,
Bourgs sur les collines et moulins immobiles,
Vignes, poissons, fêtes, valent bien longue halte.