Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




12 - Voyages


Syrie, terre de légendes !

La Syrie, dans ses entrailles de sable et d'eau,
A toujours les stigmates de ceux qui périrent,
Pour sa conquête, nous laissant en souvenirs,
Fabuleux vestiges,... pour le monde "cadeaux" !.

La ville mythique Palmire, défia Rome;
Ici, le temps semble se figer pour toujours,
Plongeant le visiteur, au cours de son séjour,
Dans l'histoire de l'humanité... de tout homme !.

La légende dit que créant Adam et Eve,
Dieu, leur offrit cette Syrie pour Paradis,
En précisant...ce qu'il leurs était interdit !
Pourtant, ils voulurent, le gâteau et sa fève.

Ce serait là, qu'ils croquèrent le fruit fatal,
Entre les fertiles rives dorées du Tigre
Et de l'Euphrate, pour enfin, bref, qu' ils émigrent !
Pour le monde à venir, destinée capitale !

Le voyageur, par le désert, les yeux usés,
Qui découvre cette vallée enchanteresse,
Au détour d'un virage, gagné par l'ivresse,
Doit accepter cette légende diffusée !

Convoitée des hommes, depuis la nuit des temps,
La Syrie est mystère, richesse et beauté !
Porte idéale de la Méditerranée
Elle est le berceau du monde... Orient... Occident.

Foyer des grandes religions monothéistes,
Abraham, Mahomet et Saint Paul arpentèrent
Les déserts Syriens, où les invasions se passèrent,
Perses, Egyptiens, Grecs... tant d'autres, sur leur piste.

Terre au mille saveurs et aux mille couleurs,
La Syrie fut très en avance sur le monde:
Premières maisons de l'histoire... ruches rondes,
Et premier alphabet,... trente signes majeurs !

Tablettes d'argile, qui donneront naissance
A notre propre alphabet, six mille ans après;
Les Grecs, les Romains en affinèrent les traits.
Du scribe cananéen... quelle survivance !

Eden, Déluge ou le Cantique des cantiques,
Tous ces textes bibliques, vont puiser leur âme
Aux sources sumériennes, souffles qui s'enflamment,
Pour les Judéo-Chrétiens, créant leur éthique.

Les tribus nomades d'Israël firent souche,
Imposèrent ainsi la langue araméenne,
Que le Christ parlera, mille années plus lointaines.
Aujourd'hui, ces accents sont toujours dans les bouches.

Cyrrhus, champs fertiles et pâturage écorché,
Plantée de ruines, durs souvenirs de batailles,
Est enfoncée dans la Turquie, comme une faille,
Damas, à l'autre bout, deviendra évêché.

Saint Paul y aurait, dit-on, reçut le baptême,
Alep, porte du désert, route de la soie,
Accueilli les chrétiens, opprimés dans leur Foi,
Par les Ottomans, guerriers violents à l'extrême.

La Syrie et la France restent toujours liées.
Dans les souks, notre langue résonne toujours,
Et l'indépendance vint de De Gaulle un jour;
Mais, l 'islam est plus présent... que la chrétienté.