Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche




12 - Voyages


Madère (Jardin en Archipel)

Madère, l'île aux fleurs, jardin sur l'Atlantique,
Paysages verdoyants et vertigineux,
Ou serpentent sans fin des sentiers lumineux,
Dans une richesse florale aromatique.

Cette parcelle de terre, à l'ouest du Maroc,
Surprend par son charme, son luxe, son confort,
Que Funchal, sa capitale, offre sans effort,
Structure d'accueil, qu'avec délices l'on "croque".

Pas de plages mais de somptueuses piscines,
Qu'un doux climat nous incite à utiliser.
Si les pluies, sur les sommets, sont cristallisées,
Elles irriguent de l'île... toutes les racines !

Grâce aux "levadas" ou rigoles, sur les pentes,
Cette eau s'écoule pour de somptueux jardins,
Où orchidées, hortensias, hibiscus... sans fin,
Projettent leurs couleurs, vers le ciel en attente.

Les bananiers sont aussi généreux en fruits;
Bien sur, les vignes produisent ce fameux vin
Connu du monde entier, et sans être chauvin,
Non propriétaire.... seul compte l'usufruit !.

Le noir, des pierres de lave, plutôt austère,
Utilisées pour construire les monuments,
Où crépis jaunes, blancs, donnent leur caractère:
Officiels ou non, ils s'imposent fortement.

Des ruelles étroites où patios et cours
Sont tapissés d'azulejos, carreaux typiques...
Des "quintas", anciennes demeures romantiques
S'y dissimulent, comme au temps de leurs amours.

Mais il faut suivre la route du bord de mer,
Pour Camara de Lobos, hameau de pécheurs,
Où thons et espadas, se mangent " en fraîcheur",
Servis à toutes sauces, douces ou amères.

D'autres découvertes méritent une halte.
A Porto Moniz, ses "piscines naturelles",
Sont protégées des vagues, qui se renouvellent,
Venant se briser sur les rochers de basalte.

Amateurs de grand spectacle, de sensation forte,
Partez par la belle route vertigineuse,
Surplombant l'Océan, sinueuse, hasardeuse,
Au pied d'impressionnantes cascades sonores.

On arrive à Santana, le plateau côtier,
Où se trouvent les maisons pointues, en bois peint
Avec leur fameux toit de chaume,...gagne pain....
...Leurs cartes postales, s'achètent volontiers !

Reste à "s'envoler " vers Ruivo, le toit de l'île,
Situé à plus de dix huit cents mètres,
Pour de bons randonneurs qui veulent tout connaître,
Avec volonté, courage et des pieds agiles !